Atelier / Écrire et documenter la migration : pour un changement de perspective

Prochaine session : 17 et 18 mai 2019, 9h-17h, MJC de Villeurbanne

A travers le discours, le choix des mots et des exemples, l’association d’images et de textes, les journalistes construisent –volontairement ou non– un imaginaire autour de la migration. Dans le contexte mondial actuel, les médias jouent un rôle important pour alimenter des amalgames, mais aussi pour les déconstruire, et donner à voir une vision plus complexe et plus juste des phénomènes de migration.

Pour qui ?

Journalistes professionnel-les ou bénévoles,  acteur/rices de la solidarité ou militant-es ayant déjà une expérience de terrain en lien avec la thématique des migrations et souhaitant engager un travail approfondi de réflexion sur leur posture de travail, au service d’un traitement médiatique juste des phénomènes migratoires comme question sociale.

Objectifs et acquis visés :

  • adopter une démarche plus consciente des mécanismes à l’œuvre lorsque l’on parle de migration, prenant en compte la posture de travail, le contexte et les enjeux dans lesquels on se situe en tant que journaliste ou acteur des médias, quel que soit le medium employé ;
  • permettre une meilleure compréhension des contextes sur lesquels travaillent les journalistes quand il s’agit de migration, grâce à une lecture multifactorielle : sociale, politique, économique, géopolitique, culturelle… et ainsi acquérir une réflexion critique et globale sur le sujet ;
  • constituer un réseau de journalistes travaillant dans des contextes différents afin de pouvoir échanger sur les réalités professionnelles respectives ;
  • œuvrer collectivement pour une transformation sociale en vue d’une prise en charge plus juste des questions d’exil et de migration.

Contenu

L’atelier comprendra les éléments suivant :

  • Introduction à la thématique des migrations en France et en Europe (contexte politique, social, légal, héritages historiques…) ;
  • Apport d’un regard critique sur la notion de « culture » et sur son usage, parfois à mauvais escient, pour analyser des situations ;
  • Introduction aux mécanismes des préjugés et des stéréotypes ;
  • Analyse critique de productions journalistiques permettant de définir des points de vigilance et conseils d’action ;
  • Mises en situation pour la réalisation d’une production journalistique autour de la migration.

Intervenantes :

Hélène Servel, diplômée en sociologie politique de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence et journaliste indépendante. Depuis 2012, elle a vécu entre la France, le Liban et la Palestine et y a développé des échanges de jeunes et des projets de recherche sur la question des journalistes étrangers. Hélène est également certifiée en animation interculturelle auprès de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse depuis 2016 et organise et anime des rencontres internationales de jeunes ainsi que des ateliers auprès de publics jeunes et adultes.

Élodie Louvel, animatrice interculturelle de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse, coordinatrice de l’association Tabadol. Depuis 2014, elle conçoit des contenus pédagogiques et des projets en lien avec les questions de diversité et de lutte contre les discriminations. Élodie organise et anime des ateliers d’action citoyenne et de pensée critique auprès de jeunes publics et d’adultes, ainsi que des rencontres internationales de jeunes et des formations pour adultes (notamment personnel éducatif et journalistes) dans le cadre de la formation continue.

Tarifs et inscription

Nous proposons différents tarifs adaptés en fonction de votre situation. N’hésitez pas à nous contacter pour tout besoin de tarif adapté :

  •  avec prise en charge employeur, OPCA ou Pôle Emploi : 400€
  • financement individuel : 100 €
  • tarif réduit pour financement individuel : 50€

Nous vous invitons à remplir un formulaire de pré-inscription en cliquant ici.

Pourquoi cet atelier ?

Tabadol travaille actuellement sur les liens entre pratiques journalistiques et migrations, à travers plusieurs projets : soirées de pensée critique et  rencontres internationales.

Sur fond de crise économique et de montée en puissance des discours d’extrême droite, la France, en proie depuis ces dernières années à une dynamique sécuritaire post-attentats, accueille avec réticence les personnes migrantes venues s’y réfugier, pour fuir des contextes économique et politique insécurisants.

Par ailleurs, les attentats de 2001, puis plus récemment 2015, ont contribué à nourrir un imaginaire où se mélangent des concepts tels que réfugiés, terroristes, invasion, islamisme, danger et peur. Ceci, ajouté à la montée de l’extrême droite en Europe et aux États-Unis, ainsi qu’à la sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne, sont des signaux d’un besoin urgent d’œuvrer pour favoriser le vivre-ensemble dans une société plus juste et égalitaire. Dans ce cadre, déconstruire les stéréotypes, s’engager dans une production journalistique plus juste et développer une lecture critique des grands enjeux mondiaux actuels nous semblent des démarches indispensables.

Soutiens

Pour ce projet, Tabadol bénéficie du soutien du service Relations Internationales du Grand Lyon.